Viabilité du projet

Le projet de BOIS VERT est viable pour quatre raisons essentielles :

  • Il répond à une demande durable en matière économique, de biodiversité (Natura 2000 + BRF), de lutte contre le réchauffement climatique (biomasse), en matière d’emploi dans la gestion des milieux naturels et plus particulièrement  de la Forêt et de l’Agriculture, pôles de développement économique de la Région Wallonne.
  • Il contribue à la restauration de la fertilité dans les zones agricoles dites vulnérables.
  • Il se situe dans un timing idéal, juste avant le boom que vont provoquer le démarrage effectif de Natura  2000, le BRF, le développement des chaudières à plaquettes (à usage privé mais surtout collectif) et  l’Agroforesterie (l’Arbre dans les zones agricoles).
  • Il se situe dans une niche particulière : là où les gros entrepreneurs ne vont pas, du fait de leur trop  grande taille au niveau du matériel, de la taille du chantier, de la hauteur des salaires… : zones Natura 2000, bois de taillis, voies de chemins de fer, etc.